Forum du Club de Canot-Camping l'Aviron

Communauté des pagayeurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le bail de la rivière Shipshaw scruté à la loupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PLL
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 804
Localisation : Saguenay
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Le bail de la rivière Shipshaw scruté à la loupe   Mar 30 Aoû 2005 - 11:53

http://www.radiocanada.ca/regions/saguenay-lac/nouvelles/200508/30/003-bail_shipshaw.shtml?provenance=saguenay-lac

Une commission parlementaire se penche aujourd'hui sur l'avenir de l'entente entre le gouvernement du Québec et Abitibi-Consolidated, permettant à cette dernière d'exploiter le potentiel énergétique de la rivière Shipshaw pour alimenter ses usines papetières.

Les avantages consentis à l'entreprise ont été remis en question à la suite de la fermeture de l'usine Port-Alfred, ainsi que par suite des hésitations d'Abitibi-Consolidated d'investir à son usine Kénogami.

Le député péquiste de Dubuc, Jacques Côté, qui représente l'opposition officielle à cette commission, entend bien questionner l'entreprise sur ses intentions.


Le député Jacques Côté (archives)

Toutefois, selon lui, la véritable question qui sous-tend ces travaux est celle des redevances sur les ressources naturelles, pour lesquelles la région est en déficit majeur: « La région du Saguenay-Lac-Saint-Jean fournit 34 % de toutes ces redevances-là à l'échelle du Québec. Mais, le gouvernement n'en retourne pas autant vers la région. C'est l'enjeu principal et ça fait l'unanimité », dit-il.

Quant à la résiliation possible du bail de la Shipshaw, on est loin de l'unanimité à ce sujet, souligne le député de Dubuc.

En plus d'Abitibi-Consolidated, la MRC du Fjord-du-Saguenay, la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) et les syndicats des employés de l'usine Kénogami interviendront devant la commission parlementaire.

faudrait s'en mêler et que le club devienne gestionnaire du barrage, sa serais-tu assez hot merci, le club qui gère le niveau de la shipshaw.

_________________
Pierre-Luc Lavoie
Trésorier
Club de Canot-Camping l'Aviron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc
Canoteur niveau 3


Nombre de messages : 738
Age : 48
Localisation : Stalag 28B, Vladivostok, CCCP.
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Re: Le bail de la rivière Shipshaw scruté à la loupe   Mar 30 Aoû 2005 - 13:30

Pierre-Luc a écrit:
... ça serais-tu assez hot merci, le club qui gère le niveau de la Shipshaw.

Pas vraiment sûr... Tes intérêts peuvent très bien devenir conflictuels avec d'autres groupes qui pourraient eux-aussi revendiquer le statut d'administrateur légitime de la rivière.

Des chicanes à n'en plus finir, c'est surtout ça que j'entrevois...

Ça regarde bien mal pour notre pauvre petite gang du Saguenay - Lac-St-Jean si les ressources qui ont permis de bâtir une région économiquement viable, et ce, même à plus de deux heures d'éloignement du plus près centre urbain majeur, commencent à être contestées devant les parlements publics...

N'en déplaise à certains, il reste quand même que ce sont les industries qui sont les moteurs et principaux acteurs du développement économique régional. Tous les autres secteurs de l'économie (le secondaire avec la transformation et le tertiaire avec les services) ne sont présents et rentables que lorsque les bases de la pyramide sur laquelle ils reposent (les industries du secteur primaire) sont installées et fonctionnelles.

Mais comme la base de la pyramide, à tout le moins pour notre région, commence dangereusement à s'effriter, j'ai bien peur qu'il ne reste pas grand chose à faire ici pour les générations qui nous suivront (et pour la nôtre également, à mon grand regret).

Tant et aussi longtemps que le développement économique québécois sera centré sur le pôle montréalais, les régions telles que la nôtre ne recevront jamais autant que ce qu'elles fournissent. Avec l'effet pervers que nos ressources primaires sont exploitées afin de fournir l'appétit toujours plus vorace du grand centre décisionnel, qui lui gère uniquement dans son propre intérêt. Et nous savons tous fort bien que le développement économique et social passe obligatoirement par les industries de transformation (qu'elle soit de première ou de seconde transformation).

À l'époque où l'on parle de plus en plus de mondialisation, il est plus que jamais primordial que nous nous prenions en main afin de démontrer que nous sommes capables de mettre sur pied des initiatives de développement durable.

L'échec cuisant des négociations entre les nouveaux administrateurs d'Alumiform et d'Alcoa nous démontrent malheureusement que nous n'avons pas encore suffisament réalisé le marasme économique et social dans lequel nous glissons sournoisement, mais assurément. La Vallée de l'aluminium tarde définitivement à donner les résultats qu'elle nous a promis. Je crains fort que nous ayons affaire à un des nombreux éléphants blancs auxquels les gouvernements (de tous partis confondus) ont la facheuse habitude de donner naissance lorsqu'ils veulent faire taire un nombre trop élevé d'agitateurs et d'intervenants régionaux.

Un des nombreux indices qui nous permettent de constater l'installation d'un cycle récessionnel local apparaît dans le taux d'inoccupation des édifices industriels, commerciaux et résidentiels. Ce taux, dans les trois secteurs, n'a jamais été aussi élevé que présentement (si ce n'est que pendant la Grande Dépression de la fin des années 20). Et les choses n'iront pas pour le mieux par elles-mêmes, bien au contraire. Oui, le prix des maisons résidentielles a connu une croissance majeure dans les 10 dernières années, principalement dû par l'arrivée massive des enfants des "baby-boomers" sur le marché des acheteurs de première résidence, mais aussi, dû par la flambée des prix dans les matériaux de construction neufs.

Cependant, combien de nos aînés retraitrés quittent maintenant leur résidence familiale pour aller se relocaliser soit 1) dans des foyers pour personnes âgées autonomes ou 2) bien pire, plus près de leurs fils et filles (ainsi que les enfants de ces derniers) qui se sont expatriés à l'extérieur de la région. Déjà que la courbe de croissance des populations, pour les moins de 25 ans est négative, c'est maintenant au tour des 55 ans et plus de quitter la région, et ce, massivement.

Pour ceux qui avaient donc envie de tenter leur chance sur le marché de la spéculation immmobilière ici en région, j'ai bien peur que votre synchronisme (timing) ne soit malheureusement pas au point. Attendez-vous (et je vais certainement me faire traiter de prophète de malheur) à voir de plus en plus d'édifices commerciaux, industriels et même résidentiels abandonnés et/ou dans un état de délabrement dans les prochaines années. C'est une certitude qui malheureusement va se réaliser.

Et cela se vérifie par une simple équation mathématique: un nombre X d'édifices avec un nombre Y d'occupants (qui ne cesse de décroître) et un nombre Z de nouveaux arrivants (qui est virtuellement nul) = une incapacité à générer une disparité positive en faveur de la demande. Les lois du marché étant ce qu'elles sont, l'offre étant supérieure à la demande, le prix des édifices de tous types de vocations sera obligatoirement entraîné vers la baisse, avec comme conséquence directe que les édifices les moins en demande subiront le pic et la pioche des démollisseurs.

Il nous faut obligatoirement être capable de mettre nos ressources en valeur afin d'attirer ici de nombreuses entreprises et industries dynamiques qui sauront participer à re-créer un climat social et économique viable à long terme, et ce, dans le respect écologique de l'environnement et des personnes qui en font partie.

En terminant, demandez-vous seulement comment vous allez faire pour jouir des plaisirs d'une rivière ou d'un lac quand vous ne pourrez plus vous offrir, ni équipement de canot, ni même véhicule, parce que vos emplois auront été supprimés ou par manque d'entreprises prêtes à vous embaucher...

Ça ajuste un peu le sens des valeurs quand on essaie de regarder avec une vision plus large les différents événements qui se produisent quotidiennement autour de nous...


Dernière édition par le Jeu 20 Oct 2005 - 15:26, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PLL
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 804
Localisation : Saguenay
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Re: Le bail de la rivière Shipshaw scruté à la loupe   Mar 30 Aoû 2005 - 13:35

sa vas-tu Luc, c'est la première fois que tu écris quelque chose d'intéligent

d'après moi, où tu fais de la fièvre, ou y'a quelqu'un qui a écrit sa à ta place

_________________
Pierre-Luc Lavoie
Trésorier
Club de Canot-Camping l'Aviron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nic
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 439
Localisation : Chicoutimi
Date d'inscription : 06/07/2005

MessageSujet: Re: Le bail de la rivière Shipshaw scruté à la loupe   Mar 30 Aoû 2005 - 14:17

hmm, c'est vrai que dans un horizon de 5 à 10 ans, s'il ne ce passe rien de majeur, ça augure mal pour la suite...
Ça va prendre du monde avec des idées tantôt! Pour ne pas dire maintenant!
Kennedy à dit: "Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous mais ce que vous pouvez faire pour votre pays."

Là, ça va mal, et le monde semble juste bon à une chose, se mettre derrière les syndicaleux qui chiâle, et se plaindre.

Il serait grand temps qu'on s'y mettes et qu'on essais de trouver des solutions, au lieu de se laissé aller en back surf, les fesses serrés, en se disant que probablement, quelqu'un va nous lancer un sac à corde pour nous ramasser, une fois dans le trouble...

Des fois je me dis qu'une province du saguenay-lac-st-jean, ça serait pas fou...

_________________
Nic L

Smit 42, c'était moi!

Chaque descente de rivière est une suite de petites aventures que l'on se doit de raconter...

www.clubaviron.ca
www.saguenayswing.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc
Canoteur niveau 3


Nombre de messages : 738
Age : 48
Localisation : Stalag 28B, Vladivostok, CCCP.
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Re: Le bail de la rivière Shipshaw scruté à la loupe   Mar 30 Aoû 2005 - 14:32

nic a écrit:
Des fois je me dis qu'une province du saguenay-lac-st-jean, ça serait pas fou...

Nicolas, des études universitaires de deuxième et troisième cycles ont déjà été entreprises en ce sens par des étudiants originaires de la région, et bien que socialement, ton idée pourrait avoir du bon, économiquement, les liens solides que la région a établit avec le reste du Québec autant pour les intrants que les extrants déterminent que le Québec est beaucoup mieux représenté (et donc plus fort) sur l'échiquier mondial en tant qu'unité administrative propre et auto-gouvernée.

Les liens du Québec avec ses principaux voisins sont massivement avec l'Ontario et les états de la Nouvelle-Angleterre, aux États-Unis. Très peu d'échanges sont effectués vers les provinces maritimes ou celles de l'ouest canadien. Également, peu d'échanges commerciaux ont lieu avec les autres états américains. Enfin, les échanges internationaux sont considérés comme modérés à faible.

Donc, le Québec s'en sortirait mieux s'il pouvait agir de manière souverraine sur l'utilisation de ces ressources (naturelles, humaines, économiques, écologiques), mais en maintenant le développement fort (et la cohésion) de chacune de ses régions.

Notez bien que ce discours est dénué de toute partisanerie, je vous le jure. Il est basé sur des arguments économiques et sociaux uniquement, arguments qui ont été démontrés de manière concrète par l'utilisation de méthodes scientifiques rigoureuses.

Mais comme Nicolas le dit si bien, il faut que nous agissions maintenant pour nous prendre en main, et cesser de compter sur "d'éventuels sauvetages miraculeux" venant d'on ne sait trop où.

En dernier lieu, je vous recommanderais les lectures d'un historien régional qui ne laisse personne indifférent, en la personne de M. Russel Bouchard. Cet auteur auto-didacte n'a peut-être pas la prestance d'un grand homme d'état, mais ses propos sont justes et surtout, remplis de gros bon sens.


Dernière édition par le Mar 30 Aoû 2005 - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martin L.
Canoteur niveau 1


Nombre de messages : 177
Localisation : Chicoutimi
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Re: Le bail de la rivière Shipshaw scruté à la loupe   Mar 30 Aoû 2005 - 14:35

Luc a écrit:
nic a écrit:
Des fois je me dis qu'une province du saguenay-lac-st-jean, ça serait pas fou...

Nicolas, des études universitaires de deuxième et troisième cycles ont déjà été entreprises en ce sens par des étudiants originaires de la région, et bien que socialement, ton idée pourrait avoir du bon, économiquement, les liens solides que la région a établit avec le reste du Québec autant pour les intrants que les extrants déterminent que le Québec est beaucoup mieux représenté (et donc plus fort) sur l'échiquier mondial en tant qu'unité administrative propre et auto-gouvernée.

Les liens du Québec avec ses principaux voisins sont massivement avec l'Ontario et les états de la Nouvelle-Angleterre, aux États-Unis. Très peu d'échanges sont effectués vers les provinces maritimes ou celles de l'ouest canadien. Également, peu d'échanges commerciaux ont lieu avec let autres états américains. Enfin, les échanges internationaux sont considérés comme modérés à faible.

Donc, le Québec s'en sortirait mieux s'il pouvait agir de manière souverraine sur l'utilisation de ces ressources (naturelles, humaines, économiques, écologiques), mais en maintenant le développement fort (et la cohésion) de chacune de ses régions.

Notez bien que ce discours est dénué de toute partisanerie, je vous le jure. Il est basé sur des arguments économiques et sociaux uniquement, arguments qui ont été démontrés de manière concrète par l'utilisation de méthodes scientifiques rigoureuses.

Mais comme Nicolas le dit si bien, il faut que nous agissions maintenant pour nous prendre en main, et cesser de compter sur "d'éventuels sauvetages miraculeux" venant d'on ne sait trop où.

En dernier lieu, je vous recommanderais les lectures d'un historien régional qui ne laisse personne indifférent, en la personne de M. Russel Bouchard. Cet auteur auto-didacte n'a peut-être pas la prestance d'un grand homme d'état, mais ses propos sont justes et surtout, remplis de gros bon sens.

Luc ????????? C'est toi ????????????????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PLL
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 804
Localisation : Saguenay
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Re: Le bail de la rivière Shipshaw scruté à la loupe   Mar 30 Aoû 2005 - 14:38

d'après moi, les extras-terrestres l'ont enlevé

_________________
Pierre-Luc Lavoie
Trésorier
Club de Canot-Camping l'Aviron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc
Canoteur niveau 3


Nombre de messages : 738
Age : 48
Localisation : Stalag 28B, Vladivostok, CCCP.
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Re: Le bail de la rivière Shipshaw scruté à la loupe   Mar 30 Aoû 2005 - 14:48

Ça vous change quelques peu des mes habituels "postings" de jokes, on dirait !

N'oubliez pas que j'ai été entrepreneur ici en région pendant plus de 13 ans. J'ai goûté aux charmes d'autres endroits (Sherbrooke, Toronto), mais j'ai décidé de revenir m'installer ici en 1990 pour créer des entreprises, m'impliquer socialement, et créer des emplois et de la valeur ajoutée ici en région.

Mais lorsque je constate la mauvaise foi évidente dont font preuve nos élus (même certains provenant du Saguenay-Lac-St-Jean), je me demande comment Don Quichotte pourra continuer à lutter avec si peu de moyens devant de si grands moulins à vent... David se sent bien petit (et seul) quand il doit faire face à Goliath !

Il nous faut donc OBLIGATOIREMENT nous prendre en mains, et non seulement attirer des entreprises vers nous, mais aussi à créer nous-mêmes nos propres entreprises, nos propres emplois, et notre propre richesse.

J'aimerais sincèrement que mes enfants puissent grandir dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean et qu'ils soient assurés que leur avenir soit sans ombrage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PLL
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 804
Localisation : Saguenay
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Re: Le bail de la rivière Shipshaw scruté à la loupe   Mar 30 Aoû 2005 - 14:52

Luc a écrit:
Ça vous change quelques peu des mes habituels "postings" de jokes, on dirait !

N'oubliez pas que j'ai été entrepreneur ici en région pendant plus de 13 ans. J'ai goûté aux charmes d'autres endroits (Sherbrooke, Toronto), mais j'ai décidé de revenir m'installer ici en 1990 pour créer des entreprises, m'impliquer socialement, et créer des emplois et de la valeur ajoutée ici en région.

Mais lorsque je constate la mauvaise foi évidente dont font preuve nos élus (même certains provenant du Saguenay-Lac-St-Jean), je me demande comment Don Quichotte pourra continuer à lutter avec si peu de moyens devant de si grands moulins à vent... David se sent bien petit (et seul) quand il doit faire face à Goliath !

Il nous faut donc OBLIGATOIREMENT nous prendre en mains, et non seulement attirer des entreprises vers nous, mais aussi à créer nous-mêmes nos propres entreprises, nos propres emplois, et notre propre richesse.

J'aimerais sincèrement que mes enfants puissent grandir dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean et qu'ils soient assurés que leur avenir soit sans ombrage...

Si bien dit, je peux comme pas te r'entrer dedans, car tu as ouvert la porte à ben des endroits. Very Happy

Tu as parfaitement raison sur plusieurs points

_________________
Pierre-Luc Lavoie
Trésorier
Club de Canot-Camping l'Aviron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bail de la rivière Shipshaw scruté à la loupe   Aujourd'hui à 22:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bail de la rivière Shipshaw scruté à la loupe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sortie en rivière de Pont-L'Abbé
» Heros efasciatus rivière Comté (Guyane française)
» Sable de rivière Exo-Terra
» Trouver le sable de loire ou de rivière.
» Les dents de la rivière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Club de Canot-Camping l'Aviron :: SECTION GÉNÉRALE :: Discussions sur le canot en général-
Sauter vers: