Forum du Club de Canot-Camping l'Aviron

Communauté des pagayeurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Québec donne le feu vert au projet de la rivière Magpie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christian Hudon
Canoteur niveau 3


Nombre de messages : 502
Localisation : Qq'part dans l'bois.
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Québec donne le feu vert au projet de la rivière Magpie   Mer 24 Aoû 2005 - 12:56

http://www.radio-canada.ca/regions/est-quebec/nouvelles/200508/24/001-magpie-autorisation.asp
Citation :

Québec donne le feu vert au projet de la rivière Magpie


Mise à jour le mercredi 24 août 2005, 12 h 01 .



C'est en matinée à Rivière-Saint-Jean, en Minganie, que trois ministres du gouvernement québécois, soit Pierre Corbeil responsable des Ressources naturelles, Claude Béchard responsable du Développement économique et Thomas Mulcair à l'Environnement, ont autorisé la construction d'une petite centrale hydroélectrique sur la rivière Magpie.


Lors de l'inauguration du complexe hydroélectrique de Toulnustouc, la semaine dernière, le premier ministre, Jean Charest, avait d'ailleurs promis que son gouvernement donnerait rapidement le feu vert au projet.

Le promoteur du projet, Hydroméga attendait cette autorisation depuis que le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement a donné son accord au projet en septembre 2004.

L'échéancier du promoteur prévoyait que le gouvernement vote un décret en mars dernier, ou du moins au début août, pour que la petite centrale produise de l'électricité en octobre 2006.


Projet controversé

Toutefois, le projet a fait l'objet de plusieurs critiques des groupes environnementalistes, notamment de la Fondation Rivières qui dénonçait le saccage d'une des plus belles rivières à rafting du Québec.

En août 2004, la Fondation a organisé une expédition de rafting sur la Mapgie à laquelle a participé Robert Kennedy fils. L'événement, concocté pour dénoncer le projet, a fait couler beaucoup d'encre.

Un an plus tard, en autorisant le projet, le ministre de l'Environnement du Québec, Thomas Mulcair, assure que les mesures d'atténuation imposées au promoteur permettront de contrôler les impacts sur le plan écologique et social. « Conséquemment, ce projet est acceptable sur le plan environnemental en plus d'atteindre, dans une perspective de développement durable, les objectifs de développement économique et d'acceptabilité sociale » soutient le ministre Mulcair.

Malgré tout, la Fondation Rivières se dit déçue de la décision de Québec. Le président de l'organisme, Alain Saladzius, dénonce la précipitation du gouvernement dans le dossier.

La Fondation avait présenté un projet récréotouristique, basé autour du rafting, qui aurait pu rapporter davantage qu'une minicentrale, selon M. Saladzius. La Fondation Rivières n'exclut pas un recours juridique pour tenter de bloquer le projet.

D'ailleurs en Minganie, où le projet ne rencontre aucune opposition, l'ensemble des élus et le conseil de bande de Mingan considèrent que la présence de la petite centrale ne devrait pas nuire au développement de l'écotourisme sur la Magpie.


Retombées locales

Récemment, les Innus de Natasquan sont devenus partenaires de ce projet initialement élaboré en partenariat avec la MRC de la Minganie.

Les élus de la Minganie, une des MRC les plus pauvres du Québec, attendaient cette annonce avec impatience. La petite centrale au fil de l'eau d'une capacité de 40 mégawatts assure des retombées économiques de 15 millions de dollars sur 25 ans pour les municipalités.

Les Innus obtiennent des redevances et des garanties d'emplois.

L'érection de la petite centrale de 42 mégawatts coûtera autour de 60 millions de dollars et créera environ 120 emplois durant deux ans, dont près de 80 auprès de la main-d'oeuvre locale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian Hudon
Canoteur niveau 3


Nombre de messages : 502
Localisation : Qq'part dans l'bois.
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Re: Québec donne le feu vert au projet de la rivière Magpie   Jeu 25 Aoû 2005 - 8:13

Un autre point de vue.

http://www.ledevoir.com/2005/08/25/88932.html

Citation :
Québec autorise la construction d'une centrale hydroélectrique sur la Magpie
Louis-Gilles Francoeur
Édition du jeudi 25 août 2005

Le gouvernement Charest a autorisé par décret la construction d'une centrale privée de 40,6 mégawatts (MW) sur la rivière Magpie, ce qui fera disparaître le rapide le plus recherché par les experts internationaux en rafting, pour qui il s'agissait, en raison de ce seuil exceptionnel, d'une des dix rivières les plus cotées de la planète.

La nouvelle a été annoncée hier à Rivière-Saint-Jean, sur la côte nord, par les ministres des Ressources naturelles, Pierre Corbeil, et du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Thomas Mulcair, qui est le parrain du décret d'approbation.

Cette centrale privée n'est pas une «mini-centrale», car elle se rapproche par sa puissance du seuil de 50 MW imposé aux ouvrages hydroélectriques réservés au secteur privé. Le projet a été préparé par la société Hydroméga, qui y investira 54,5 millions.

La société en commandite créée pour ce projet permettra à la MRC de la Minganie de retirer 600 000 $ par année pendant 25 ans, précise le communiqué gouvernemental. Au terme du contrat de 25 ans passé avec Hydro-Québec, la centrale sera cédée à la société d'État si elle le désire.

De son côté, le ministre Mulcair a précisé hier que Québec «impose au promoteur des mesures d'atténuation et un suivi approprié pour en contrôler les impacts sur le plan écologique». Le détail de ses mesures d'atténuation n'a pas été révélé et le communiqué gouvernemental, qui n'apparaissait pas sur le site Internet du MDDEP, ne faisait aucune référence aux saumons qui utilisent cette rivière jusqu'au pied du vieux barrage désaffecté toujours en place.

Pour les deux ministres, il s'agit d'un projet hydroélectrique qui répond à une logique de développement durable, ce que contestait hier la Fondation Rivières, qui dénonçait la décision gouvernementale. Selon cette fondation, si la MRC avait restauré le vieux barrage à ses frais, il aurait été possible de sauver les rapides les plus célèbres de cette rivière et, en même temps, la collectivité aurait pu néanmoins récolter d'un projet plus modeste 2,2 millions par an. Il aurait même été possible, soutient la Fondation Rivières, d'étendre l'aire du saumon atlantique sur ce cours d'eau, ce qui aurait augmenté les retombées économiques d'un projet alternatif. La MRC n'a même pas voulu recevoir et entendre les experts embauchés par la Fondation Rivières, qui avaient préparé ce projet alternatif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Québec donne le feu vert au projet de la rivière Magpie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [DONNE] Boutures Briareum vert metallique
» [adopté] donne border collie marron yeux vert 1ans lof (83)
» Projet de mini-aquarium à bébêtes
» Donne 1 chaton noir aux yeux verts
» Bandes polo vert/rouge, bonnet...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Club de Canot-Camping l'Aviron :: SECTION GÉNÉRALE :: Discussions sur le canot en général-
Sauter vers: